Ah, si j’étais patron de chaîne…

On parle tout le temps d’innovation, mais si on pouvait seulement reformater ou réguler les choses dans certains cas, il s’agirait de révolution !   Je pense à la télévision. Instrument fabuleux en soi. J’émets ces trois vœux.   Premier vœu : réduire le nombre d’invités qui viennent essentiellement présenter leur « actualité ». Marre du téléshopping permanent et systématique !   Second vœu : entendre des journalistes parler moins longtemps que leurs invités. Au fait, pourquoi ne préparent-ils pas des questions courtes et...

lire la suite