L’Unesco numérise le patrimoine mondial

Gratuit et universel sont deux mots qui vont très bien ensemble pour qualifier un site destiné à préserver la mémoire du monde à travers des pièces fondamentales de toute nature : livres, manuscrits, photos, cartes, films, enregistrements sonores…

 

C’est toute l’ambition de l’Unesco (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) qui vient d’ouvrir sa Bibliothèque numérique mondiale (BNM ou en anglais WDL, World Digital Library), fruit de trois années de collaboration avec plusieurs grandes bibliothèques dans le monde.

 

Si le site est accessible en 40 langues, les fiches commentant les documents sont disponibles en 7 langues, pour l’instant.

 

Au rang des trésors nationaux, citons un enregistrement de La Marseillaise de 1898, le premier écrit connu de François Rabelais, ou encore le manuscrit autographe de l’opéra Carmen de Bizet.

 

La BNM contient aujourd’hui moins de 1.500 documents. C’est fort peu comparé aux deux autres références en termes de bibliothèque numérique, Europeana et Google Book Search (respectivement 2 et 7 millions d’ouvrages).  « Il n’y a pas de compétition », se défend James Billington, bibliothécaire du Congrès aux Etats-Unis, à l’initiative de ce projet. 

BNM : http://www.wdl.org.fr

Laisser un commentaire