Pierre Bellanger ou le management de l’impertinence

Menacé dans ses fonctions de Pdg par son principal actionnaire, Pierre Bélanger, fondateur de Skyrock, se trouve depuis quelques jours sur le devant de l’actualité.

Il y a quelques années, lors d’une conférence au CNAM, je l’avais entendu avec ravissement nous raconter son parcours d’entrepreneur. Bellanger est un pionnier de la radio libre, du temps où elle n’était pas libre justement, ce qui lui a valu quelques voyages en panier à salade.

A l’époque, personne n’aurait misé un kopeck sur celui qui allait réunir près de 4 millions d’auditeurs par jour et conserver le rang de première radio chez les 13-24 ans depuis 25 ans. « Contre soi, on trouve tous les ‘installés’, les banquiers, ceux qui ont réussi, hausse-t-il les épaules. Lorsqu’un projet est jugé aberrant ou méprisé, c’est bon signe. » De plus, il revendique son mauvais caractère. Un trait obligatoire pour un entrepreneur qui doit affirmer, contre l’avis de ses proches : « Je le ferai quand même ! Et de penser : Ils sont tous fous, sauf moi ! »

Atypique en tout point, Bellanger a une définition toute personnelle de l’innovation : c’est réunir toutes les conditions de l’échec et réussir ! Lorsqu’on fait la check-list des causes des échecs et des réussites, il prétend que l’on coche les mêmes cases !

En 1995, sa radio marche bien, il fait partie des « installés », c’est bien ce qui inquiète Bellanger. Il se pose cette question existentielle : « Je m’appelle Skyrock, mais qu’est-ce que le rock ? » La réponse se profile avec une froide évidence : le rock c’est la musique que n’aiment pas les parents. C’est pourquoi Skyrock est devenue la première radio Rap, accompagnant la nouvelle génération.

Quelques années plus tard, il pressent que le monde bascule : « La force de l’internet, ce n’est pas la diffusion, mais la conversation ! La diffusion, c’est le propre du 20ème siècle et le 21ème siècle devient celui de la conversation. » Alors, Bellanger fonde SkyBlog et c’est toute une génération qui se rue vers cette plate-forme pour créer son blog, au rythme jamais interrompu de 15.000 à 20.000 nouveaux blogs par jour !

En fait SkyBlog fut la transposition conversationnelle de la radio. Pierre Belanger a toujours eu coutume de dire que SkyRock n’était pas une radio qui avait des auditeurs, mais des auditeurs qui avaient une radio. Ceux-ci avaient notamment pris l’habitude de raconter leurs déboires sexuels à l’antenne sur un ton trash, faisant souvent froncer les sourcils du CSA.

Et pour cause, l’impertinence est une valeur revendiquée par la station et son patron. Comment se réinventer, comment innover sans être impertinent et « entraîner un public qui sera encore plus impertinent que vous », surenchérit Bellanger ? Innover c’est oser déranger des gens en place, prétendre faire mieux qu’eux, toujours sous les quolibets tant que le nouveau, encore balbutiant, semble encore loin de se substituer à l’ancien. Bellanger nous oppose ce jugement social lapidaire : « Toute personne qui pense que c’était mieux avant a décroché ».

Photo Flickr de Stephanie Booth

Laisser un commentaire