Téléportation : phase 1, réussie !

L’exposition HelloDemain, à la Cité de Sciences de Paris, nous a offert une immersion dans notre futur numérique. Parler de futur parait même impropre tant les outils numériques semblaient parfaitement au point et prêts pour leur diffusion dans nos villes et nos foyers.

Dans l’ensemble, et tout impressionnant que soit le résultat, on pouvait prévoir la nature des produits exposés. Dans le monde de demain, toutes les surfaces lisses (murs, table de cuisine, abribus…) deviennent des écrans tactiles, le poste de télévision mesure désormais quatre mètres par trois avec une image en HD, les jeux vidéos ou les téléconférences se déroulent obligatoirement en 3D, bref il n’y a que le papier toilette qui ne soit pas encore rendu intelligent par la fée domotique.

Une attraction, néanmoins, a laissé pantois les visiteurs (parmi les moins jeunes du moins, restons prudent) : le théâtre holographique. J’ai pu voir Bernard Werber, l’écrivain à succès, se prêter avec jubilation au jeu de la téléportation. En deux mots, Bernard était « filmé » dos au public qui voyait apparaitre son avatar debout sur une scène de théâtre, avec un réalisme stupéfiant. Il pouvait apparaitre ou disparaitre à volonté dans un scintillement d’étoiles. A un moment, il a été téléporté en pleine jungle, dont la végétation apparaissait également en 3D.

Grâce à cette technologie qui repose sur un jeu d’écrans transparents et une grosse bande passante, on comprend qu’il va devenir possible d’assister autrement à une représentation scénique.

Avec le théâtre holographique, il s’agit encore de spectacle vivant et non pas d’une retransmission en direct ou de la projection d’un enregistrement.

Pourra-t-on bientôt assister au festival d’Avignon « comme si on y était » depuis une salle parisienne ? On peut s’émerveiller devant la démocratisation de la culture que permet ce procédé. Du reste, certains spectacles pourraient être conçus uniquement pour une diffusion holographique, notamment pour le plaisir de multiplier des décors virtuels enveloppant les comédiens.

En France, chaque jour deux bistrots ferment définitivement leurs portes. Et si quelques salles étaient réaffectées à un nouveau mode de sortie, le spectacle holographique ?

Photo Flickr de Guillaume Brialon

1 Commentaire

  1. chair rail says:

    That’s kind of… abrupt.

Laisser un commentaire pour chair rail