Un peu créativité financière, que diable !

On savait déjà que l’imagination des spéculateurs et prêteurs de tout poil n’avait pas de limite pour inventer de nouveaux produits financiers ou oser des montages les plus exotiques. Les expressions « prêt toxique » ou « obligation pourrie » font désormais partie du langage courant.

Par contre, l’originalité est moins courante pour payer un produit ou un service.

Actuellement sur nos murs, deux entreprises martèlent un message financier fortement distinctif vis à vis de leurs concurrents.

Acadomia (soutien scolaire) vous propose sa garantie « Bachelier ou remboursé », certes dans le cadre d’un programme rigoureux et onéreux. Pour sa part, Affleflou vous propose, grâce à sa formule NextYear, de payer vos lunettes en 12 mensualités, à crédit zéro et sans minimum de montant d’achat.

Les problématiques concurrentielles de l’entreprise (et le recours à la créativité pour les résoudre) devraient être l’affaire de tous ! D’autant que les financiers et autres gestionnaires sont les seuls à pouvoir imaginer certains types de solutions. Ils « doivent » donc être force de proposition.

Photo : Agoravox.fr

Laisser un commentaire