Le 21ème siècle a commencé… pour info

J’imagine Georges Frêche sifflotant de contentement sous sa douche, pas peu fier de son nouveau coup médiatique. Le maire de Montpellier a décidé de décorer sa place des Grands hommes en érigeant une collection de statues représentant quelques hautes figures politiques du XXème siècle. Des sculptures imposantes de 3,5m de haut incarnant de Gaulle et autre Churchill, dont on ne peut nier l’intérêt artistico-militaro-nostalgico-pédagogique.

Qu’est-ce qui provoque donc l’indignation ? En fait, le choix de certains grands hommes, tel que Mao ou Lénine. Dans une moindre mesure, l’idée même d’avoir fondu l’argent public en statues de bronze (200.000€ la pièce). En gros, c’est tout. Que les maires agissent comme des roitelets, sans demander l’avis de leurs administrés, ce n’est pas le problème, le problème c’est le choix de Lénine.

Chez lui, Georges Frêche peut bien faire ce qui lui chante et peut-on lui en vouloir de célébrer son bon vieux temps à lui ? Par contre, que les jeunes Montpelliérains ne s’avisent pas de faire un apéro géant. Quelle corruption pour le corps et l’esprit ce serait. D’abord, pour toute réunion sur la voie publique, il faut poser une demande d’autorisation. La France telle qu’elle fonctionne aujourd’hui a été minutieusement codifiée par des tas de représentants publics, suivant un principe hiérarchique et dirigiste, si bien mis à profit au XXème siècle. Vous comprenez, sinon c’est le bordel. Si vous n’êtes pas content, allez sur le Web 2.0 faire de l’interactivité avec le monde entier, mais restez dans votre chambre, n’allez pas vous mêler de définir votre cadre de vie, de décorer la ville, vous seriez bien capables de nous inventer la place des « futurs grands hommes » ou des « muses du nouveau siècle ».

A l’autre bout de l’Hexagone, à Colmar, une soixantaine de faucheurs ont arraché des vignes transgéniques, dans un champ de l’Inra, destinées à trouver un remède contre le court-noué (une maladie qui tue la vigne dans presque toutes les régions du monde et qui rend les terres impropres à la viticulture).

Eux aussi, ils collent au XXème siècle, ils collent grave. Comme un chewing-gum sur une semelle.

Photo Flickr de Hans s

3 Commentaires

  1. Carine Toutain says:

    Intéressant article sur la dernière idée de Georges.
    A 200 000 euros la pièce, il y a intérêt à ce que ce soit ressemblant!..
    Néanmoins, en tant qu’ex montpellieraine, j’aurai préféré que cette somme soit investie dans l’emploi (dans une région ou le taux de chômage est l’un des plus élevés)…

    merci pour vos articles et juste une petite suggestion pour votre service technique: la possibilité des les partager sur les réseaux sociaux…

    • Lynsey says:

      Whoa, whoa, get out the way with that good intiomafron.

  2. TM says:

    Monsieur FG,
    Qui disait : « un petit QI, dans un gros boom car…??? »
    Ma mémoire se disperse, comme les larmes qui se mèlent à la pluie…
    … C’est la nouvelle droite bien sur !
    Soyons rassuré, grace à la relativité du temps qui passe, inspirée en cela par les esprits qui innovent en faisant le buzz, c’est toujours d’actualité !
    Mon bon ami je vous trouve, avec tout le respect que je vous porte, toujours un brin complaisant pour « le bon pouvoir », on aimerait voir dans ses lignes davantage d’audace de fraicheur et tout simplement de lumière…
    Qui a dit qu’inover, ce n’est pas avoir une nouvelle idée, c’est arrêter d’avoir une vieille idée…. Amicalement

Laisser un commentaire