Copenhague, c’te bonne blague

On le savait d’avance que tout le monde ne serait pas d’accord. Deux ans de préparation, 200 délégations diplomatiques présentes… pour un bide planétaire. Tout commence par des constats scientifiques, rationnels sur le péril climatique (peut-être discutables, mais c’est une autre histoire) et tout se poursuit dans un même esprit cartésien, d’où l’impasse. On a le problème + on a LA solution : réduire les émissions de gaz à effet de serre. Alors, rendez-vous tous à Copenhague ! On signera un papier et fin de chantier. C’est oublier que...

lire la suite