Virgin ne lève pas le nez de son livre

En ouvrant le « Parisien Economie » du 20 avril dernier, excellent supplément hebdo, on tombe sur ce titre : « Le livre est devenu le premier marché de Virgin. » Si votre réaction instinctive est de se penser : « Oulala, c’est inquiétant pour l’avenir »… vous avez tout faux.   En effet, « être devenu un libraire tout à fait reconnu » est une bonne nouvelle pour Jean-Noël Reinhardt, président du directoire de Virgin Stores.   Pourquoi donc ? Parce l’obsession de Virgin, nous...

lire la suite